Genèse

C’est en 1980 que Bayh-Dole Act, aux USA, ouvre la porte à la création de bureau de valorisation et TTO (Technology Transfert Office). La France suit deux ans plus tard avec la loi « d’orientation et de programmation pour la recherche et le développement technologique » : cette dernière pose les principes liés à la valorisation de la recherche comme étant un objectif au même niveau que l’acquisition des connaissances. En 1984, la loi sur l’enseignement supérieur vient renforcer la loi de 1982 puisqu’elle permet la création de service de valorisation au sein des universités.
En 1999, la loi Allègre donne la possibilité aux universités et aux chercheurs de créer une start-up et de déposer des brevets.

A l’issue de cette dernière loi, l’Inserm décide de créer en 2000, Inserm Transfert.
L’entreprise évolue dans un écosystème riche, stimulant et complexe d’innovation en santé humaine, à l’interface entre le monde académique et industriel et à composantes locales, nationales et internationales.

Carnet de naissance :

En savoir plus :

www.inserm.fr

NOS SUCCÈS

ACTUALITÉS - PRESSE

WordPress Lightbox